Communiqué de presse du 31 octobre 2017

  • par cgr_communication
  • 1 An de cela
  • Comments Off

Parce que la Liberté n’a pas de prix, parce que la dictature, le mépris du suffrage universel et des Droits de l’Homme n’ont pas de place dans ce monde, Ali Bongo doit se soumettre à la volonté du peuple gabonais qui lui a signifié un acte de rejet catégorique lors des élections présidentielles du 27.08.2016.

 

CGR-CPRESS-201-710-311

Partager
Précédent(e) «
Suivant(e) »